carnets | couleurs du vin

Deux auteurs m’ont guidée dans ce travail
sur le vin. Apollinaire tout d’abord,
avec «Nuit rhénane» dans son recueil «Alcools». Le poème évoque la montée de l’ivresse et les délires chantés par le batelier. L’imagerie dionysiaque de la Grèce antique accompagne ses rêves.
Omar Khayyâm, poète persans du 12è siècle, dans une toute autre évocation
avec ses quatrains, ouvre la porte
à une philosophie du vin, en un éloge lyrique du breuvage interdit.
faites glisser pour déplier le carnet