4è Biennale de l’estampe de Magné

 

 

Cinq doubles tamponades sont présentées à la Biennale de l’estampe de Magné, du 23 mai au 1er juin.

Ma réflexion sur le thème « double » s’articule autour du vin et de l’ivresse. Depuis quelques années les textes de Khayyam, d’Apollinaire, de Baudelaire, de Jarry, et maintenant de Ronsard, me portent dans un travail plastique diversifié qui va d’une vision grotesque et burlesque de l’ivresse à un érotisme fantasmé et rêvé. Cette fois, avec Ronsard, j’ai choisi de travailler à partir de figures féminines de la Renaissance qui dans leur double « verre-médaillon » accompagnent le buveur dans sa quête poétique de l’ivresse. Ronsard veut se souvenir de sa « gentille amie » mais confond les prénoms et se perd dans une vision perturbée des  muses qui l’animent.

ronsard-1

ronsard-2

ronsard-3

ronsard-4

ronsard-5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *